PANCREATITE

Causes, Diabète, Génétique, Idiopathique
Infectieuse, Médicaments, Origine

 

 

Définition d'une pancréatite

Le pancréas est une glande volumineuse située derrière l'estomac et le duodénum (la première partie de l'intestin grêle). Le pancréas a deux fonctions principales :

  • Le pancréas sécrète de puissantes enzymes digestives dans l'intestin grêle afin de faciliter la digestion des glucides, des protéines et des graisses
  • Le pancréas libère des hormones telles que l'insuline et le glucagon dans la circulation sanguine. Ces hormones sont impliquées dans le métabolisme du glucose dans le sang, réglementant la manière dont le corps stocke et utilise les aliments en énergie

La pancréatite est une inflammation du pancréas. L’atteinte pancréatique survient lorsque les enzymes digestives sont activées avant d'être sécrétées dans le duodénum et où le pancréas commence à être attaqué.

Il existe deux formes de pancréatite :

  • La pancréatite aiguë et
  • La pancréatite chronique

Qu'est-ce qu'une pancréatite aiguë ?

La pancréatite aiguë est une inflammation soudaine qui se produit sur une courte période.

Dans la majorité des cas, la pancréatite aiguë est causée par des calculs biliaires ou par une consommation excessive d'alcool. Certains médicaments, des infections, des traumatismes, des troubles métaboliques ainsi qu’une chirurgie peuvent également être des causes de pancréatite. Dans environ 10 % à 15 % des cas de pancréatite aiguë, la cause est souvent inconnue !

La gravité de la pancréatite aiguë peut varier d’une légère gêne abdominale à une grave maladie potentiellement mortelle. Cependant, la majorité des personnes souffrant de pancréatite aiguë (plus de 80 %) se rétablissent complètement après avoir reçu le traitement approprié.

Dans les cas très graves, la pancréatite aiguë peut entraîner des saignements dans le pancréas, des lésions tissulaires graves, une infection ainsi qu’une formation de kystes. La pancréatite sévère peut également créer des affections qui peuvent nuire à d'autres organes vitaux tels que le cœur, les poumons ou les reins.

Qu'est-ce qu'une pancréatite chronique ?

La pancréatite chronique survient le plus souvent après une période de pancréatite aiguë. Elle peut être le résultat d’une inflammation pancréatique en cours.

Dans environ 45 % des cas, la pancréatite chronique est causée par la consommation prolongée d'alcool. Les calculs biliaires, les troubles héréditaires du pancréas, la fibrose kystique, un taux de triglycérides élevé ainsi que certains médicaments peuvent également être des causes d’une pancréatite chronique. Les dommages causés par la consommation excessive d'alcool au niveau du pancréas peuvent ne pas présenter de symptômes pendant de nombreuses années, puis après la personne peut soudainement développer des symptômes de pancréatite sévère, y compris une douleur intense et une perte de la fonction pancréatique, résultant des anomalies digestives de sucre dans le sang.

 

Quels sont les symptômes d'une pancréatite ?

Symptômes d'une pancréatite aiguë

  • Des douleurs abdominales dans le dos. Les patients peuvent ressentir une «sensation ennuyeuse» qui peut être aggravée par la consommation, notamment, d’aliments riches en matières grasses.
  • Un abdomen enflé et douloureux
  • Des nausées et des vomissements
  • De la fièvre
  • Une augmentation du rythme cardiaque

Symptômes d'une pancréatite chronique

Les symptômes de la pancréatite chronique sont similaires à ceux de la pancréatite aiguë.

Les patients éprouvent fréquemment une douleur constante dans l'abdomen supérieur et irradiant le dos. Chez certains patients, la douleur peut être invalidante. D'autres symptômes peuvent inclure la perte de poids causée par une faible absorption (malabsorption) des aliments. Cette malabsorption se produit lorsque la glande ne sécrète pas assez d’enzymes pour digérer normalement les aliments. En outre, le diabète peut survenir si les cellules productrices d'insuline du pancréas sont endommagées.

 

 

Quelles sont les causes d'une pancréatite ?

Dans la majorité des cas, la pancréatite aiguë est causée par des calculs biliaires et une consommation excessive d'alcool. Certains médicaments, les lipides (triglycérides), les infections, les troubles chirurgicaux ou encore un traumatisme de l'abdomen peuvent également être des causes de pancréatite aiguë. Dans environ 10 % à 15 % des cas de pancréatite, la cause est inconnue.

Dans la plupart des cas de pancréatite chronique, la maladie est souvent causée par une consommation prolongée d'alcool, entraînant des dommages et des calcifications au niveau du pancréas. Dans d'autres cas, la pancréatite chronique peut avoir une cause héréditaire ou peut être causée par des calculs biliaires, un lupus ou un taux de triglycérides élevé. Dans environ 25 % des cas, la cause de la pancréatite chronique est inconnue.

Quels sont les facteurs de risque d'une pancréatite ?

Une pancréatite peut atteindre n'importe qui, mais elle est plus fréquente chez les personnes ayant certains facteurs de risque.

Les facteurs de risque de la pancréatite aiguë sont les suivants :

  • La lithiase biliaire
  • Une consommation excessive d'alcool

La pancréatite aiguë peut être le premier signe d’une lithiase biliaire. Le lien entre les calculs biliaires et une pancréatite aiguë est une union anatomique de canaux qui drainent la vésicule biliaire et le pancréas appelée « ampoule de Vater », également appelée « papille duodénale majeure ». Le passage de calculs biliaires dans la vésicule biliaire peut se bloquer à l'ampoule, ce qui provoque une obstruction du canal pancréatique, déclenchant une pancréatite aiguë.

Les facteurs de risque de la pancréatite chronique sont les suivants :

  • La consommation prolongée d'alcool
  • Certaines maladies héréditaires telles que la fibrose kystique
  • Les calculs biliaires
  • Des affections telles qu’un taux de triglycérides élevé et un lupus

Les personnes atteintes de pancréatite chronique sont généralement des hommes âgés de 30 à 45 ans, mais cela peut aussi survenir chez les femmes.

 

 

 

Diagnostic d'une pancréatite

La pancréatite est suspectée notamment quand une personne signale des symptômes de pancréatite et révèle également des facteurs de risque tels qu’une consommation excessive d'alcool ou une lithiase biliaire.

Pour confirmer une pancréatite aiguë, le médecin mesure le niveau des deux enzymes digestives dans le sang, l'amylase et la lipase. Des niveaux élevés de ces deux enzymes suggèrent fortement une pancréatite aiguë.

Diagnostiquer une pancréatite peut être difficile, mais le diagnostic peut être aidé par un certain nombre de techniques telles que des tests de la fonction pancréatique ou une imagerie radiographique du pancréas. Dans les stades plus avancés de la maladie, lorsque la malabsorption ou le diabète est présent, les analyses de sang, d'urine et de selles confirmeront la progression.

Le diagnostic d'une pancréatite comprend :

  • Des tests de la fonction pancréatique, visant à déterminer si le pancréas produit les niveaux appropriés d'enzymes digestives.
  • Des tests de tolérance au glucose pour mesurer les dommages au niveau des cellules du pancréas qui fabriquent l'insuline.
  • Des tests d’ultrasons qui peuvent produire des images du pancréas de telle sorte que les anomalies puissent être détectées.
  • La TDM (tomodensitométrie) qui peut également produire des images du pancréas de telle sorte que les anomalies puissent être détectées.
  • La CPRE (cholangiographie pancréatique rétrograde endoscopique) visant à observer le pancréas et les voies biliaires en utilisant les rayons X.
  • L’écho-endoscopie (EUS) et la biopsie, un examen dans lequel une aiguille fine est insérée dans une anomalie localisée dans le pancréas afin de prélever un petit échantillon de tissu pour l’étudier.

Traitement d'une pancréatite

Traitement d'une pancréatite aiguë

Les personnes atteintes de pancréatite aiguë sont principalement traitées à l'hôpital avec des liquides intraveineux et des médicaments contre la douleur.

Dans 20 % des cas de pancréatite, la maladie peut s’avérer sévère et les patients peuvent avoir besoin d'être admis dans une unité de soins intensifs. Aux soins intensifs, le patient est surveillé de près, car la pancréatite peut causer des dommages au cœur, aux poumons ou aux reins. Des cas de pancréatite sévère peuvent entraîner la mort du tissu pancréatique (nécrose pancréatique). Dans ces situations, on a recours à la chirurgie afin d'enlever le tissu endommagé si une infection secondaire se développe.

Une crise aiguë de pancréatite ne dure généralement que quelques jours, sauf si elle est compliquée par une nécrose ou un fluide à l'intérieur ou autour de la glande. Une crise aiguë de pancréatite causée par des calculs biliaires peut nécessiter l'ablation de la vésicule biliaire ou une chirurgie endoscopique des voies biliaires. Après que les calculs biliaires sont éliminés et l’inflammation diminuée, le pancréas revient à la normale.

La chirurgie du pancréas ou de la vésicule biliaire peut parfois être effectuée par laparoscopie, appelée également chirurgie mini-invasive. Pendant la chirurgie laparoscopique, de petites incisions (habituellement entre 5 à 10 millimètres) sont faites dans l'abdomen. Le laparoscope et les autres instruments chirurgicaux sont insérés à travers ces incisions. Le chirurgien est guidé par le laparoscope, qui transmet des images des organes internes sur un moniteur. La chirurgie laparoscopique est très avantageuse car les incisions sont plus petites, les risques d'infection sont moindres et moins il y de douleurs et de cicatrices, plus la récupération est rapide.

 

Traitement d'une pancréatite chronique

La pancréatite chronique peut être un peu difficile à traiter.

Les médecins essaieront de soulager la douleur du patient et tenteront d’améliorer les problèmes nutritionnels et métaboliques qui résultent de la perte de la fonction pancréatique. Ils prescrivent généralement des enzymes pancréatiques ou de l'insuline, si ces substances ne sont pas sécrétées ou libérées par le pancréas. Des comprimés d'enzymes pancréatiques sont habituellement prescrits pour être pris avec les repas afin de faciliter l'absorption des nutriments. Un régime alimentaire faible en matière grasse peut également être utile.

La chirurgie peut aider à soulager les douleurs abdominales, à rétablir le drainage des sécrétions pancréatiques, à traiter la pancréatite chronique causée par l'obstruction du canal pancréatique ou à réduire la fréquence des crises.

Les patients doivent cesser de boire des boissons alcoolisées. Ils doivent également suivre les recommandations de leur médecin et de leurs diététicien et doivent prendre les médicaments appropriés afin d'avoir de moins en moins de crises graves de pancréatite.

Prévention d'une pancréatite

Si la majeure partie des cas de pancréatite est causée par l'abus d'alcool, la prévention par une consommation raisonnable d'alcool et même aucune consommation, est requise. Si l'abus d'alcool est un problème, parlez-en à votre médecin pour une consultation vers un centre de traitement de l'alcoolisme. En outre, vous pouvez bénéficier d'un groupe de soutien comme les Alcooliques Anonymes.

 

 

Les informations données sur ce site ne sauraient engager l’auteur et ne sont données qu’à titre informatif. Aussi, consultez un professionnel de la santé pour toute question concernant la pancréatite.

 

Pancréatite : Forum et témoignages

Votre expérience sur la pancréatite peut être intéressante pour les autres. Pensez-y !

Nous vous proposons de laisser vos commentaires dans le forum ci-dessous.

Commentaires  

Bernard -1 Bernard
Citation en provenance du commentaire précédent de BLANCHET :
bonjour, je m'appelle nicky, j'ai éte hospitalisée pour une pancréatite et suis ressortie le lendemain sans instruction précises ni médicament. Est t-il vrai que je ne peux dorénavant plus boire une goutte d'alcool, meme un verre de vin de temps en temps, cela me parait exagéré dans le sens ou je n'ai aucun traitement, aucune recommandation. Peut-il ne s'agir que d'une inflamation passagère qui ne necéssite que de faire un peu attention au corps gras et a l'alcool sans restriction absolue? on m'a pourtant passer au scanner mais on ne m'a pas parler du caractère expressément grave de cela, donc je me pose des question sur la gravité de mon cas. Merci pour vos commentaires et bonne année a tous


Bonjour,
Je suis passé de aiguë à chronique en un rien de temps. Les risques sont très important.
Surtout plus un verre d'alcool, alimentation à -30% MG.
18-01-2016 10:28
Joshua 0 Joshua
Bonjour Nicky, comme le dit Babou il n'y a pas de traitement pour la pancréatite, uniquement le jeun et des anti-douleurs. Par contre je ne peux que te suggéré de limiter au maximum ta consommation d'alcool, un p'tit verre a de rares occasions pas plus. Visiblement ce n'était qu'une alerte, si tu ne veux pas souffrir plus prends en compte ce que ton corps vient de te dire, tu éviteras des souffrances que peu de gens soupçonnent, les douleurs pancréatique viennent juste en dessous des douleurs de l'accouchement pour te faire une idée de ce que ça représente.
14-01-2016 11:27
Babou 0 Babou
Bonjour Nicky
Il n'y a aucun traitement pour la pancréatite à part rester a jeun en cas de crise aigue et des antidouleurs.
Pour l'alcool c'est à vos risques et périls et quoiqu'il en soit vous le sentirez tout de suite si vous abusez.
Le risque c'est que votre pancréatite aiguë (1 crise occasionnelle) se transforme en pancréatite chronique et là c'est destruction (avec des douleurs indescriptibles ) du pancréas à terme, diabète ...
Parlez en avec votre médecin mais suivant votre consommation faites attention (idem pour la cigarette)
C'est une première alerte de votre corps alors prudence.
Bon courage
13-01-2016 18:00
BLANCHET 0 BLANCHET
bonjour, je m'appelle nicky, j'ai éte hospitalisée pour une pancréatite et suis ressortie le lendemain sans instruction précises ni médicament. Est t-il vrai que je ne peux dorénavant plus boire une goutte d'alcool, meme un verre de vin de temps en temps, cela me parait exagéré dans le sens ou je n'ai aucun traitement, aucune recommandation. Peut-il ne s'agir que d'une inflamation passagère qui ne necéssite que de faire un peu attention au corps gras et a l'alcool sans restriction absolue? on m'a pourtant passer au scanner mais on ne m'a pas parler du caractère expressément grave de cela, donc je me pose des question sur la gravité de mon cas. Merci pour vos commentaires et bonne année a tous
13-01-2016 15:29
Babou 0 Babou
Jean pour le tramadol je posais la question à Joshua je n'en prends pas tous les jours.
Joshua je prends du 50mg ou du LP100et j'alterne avec l'Acupan (moins d'effet secondaires dans mon cas) mais je n'en prends pas tous les jours juste quand j'ai mal et heureusement depuis le drainage des kystes et ma crise aigue de mars ça va mieux, le plus gros ne fait plus que 20 mm et les autres entre 0 et 10 mm (IRM semaine dernière)

Jean, comme je vous l'ai dit il peut y avoir plusieurs cause à vos douleurs et si l'IRM / scanner du pancreas est normal arrêtez de vous poser la question de la pancréatite. Il peut aussi s'agir d'un problème intestinal ou tout simplement d'alimentation, essayez de supprimer tout ce qui est crudités/agrume s en premier pour voir si ça vous soulage
04-01-2016 15:57
jean +1 jean
bonjour babou et merci pour vos reponce pour mon probléme de bile dans l'estomac il na pas de traitement j'ai essayé des ipps; motilium gaviscon ;sa fonctionne pas le gastro ma dit q'uil peux rien faire pour sa pour le tramadol j'ai déja eu sa soulage un peux mes sa choute pas mal et sa contispe beaucoup je veux plus en prendre ses dure de vivre tous les jours avec sa et vous qui avait une pancreatite vous avez une douleur constante dans le dos et en dessous de la poitrine en ceinture qui descend le long de la colonne vertébrale car moi ses mon cas bonne journée a vous ;-)
04-01-2016 11:51
Joshua 0 Joshua
Babou
je prends du ixprim, du moins la version générique combinaison de tramadol/paracé tamol (37,5 mg/ 325mg), j'en suis entre 5 et 7/jours et depuis quelques temps je suis prit de migraine carbinées, ma toubib pense que mon organisme est arrivé à saturation, elle m'a fait passer au Lamaline pendant un mois pour changer d'antalgique mais sans effet, j'ai toujours mal au crane et j'ai l'impression que le tramadol ne fait plus vraiment effet, il dure tout juste 2h
04-01-2016 11:46
Babou 0 Babou
Joshu
Bonne année dis moi qu'est ce que tu prends comme antalgique, moi je prends Tramadol et Acupan mais le tramadol me rend malade.
Bonne journée
04-01-2016 10:19
Babou 0 Babou
Jean, nous t'avions déjà répondu. Il faut faire confiance à tes médecins, s'ils n'ont rien trouvé au niveau pancreas c'est qu'il va bien. Concernant ton reflux gastrique oui c'est possible par rapport à tes symptomes. Parfois ça déclenche même des bronchites, toux ... Il peut aussi s'agir de douleurs intercostales ou aussi on y pense pas mais un problème dentaire, vas voir ton dentiste pour un contrôle. J'avais une douleur souvent dans l'épaule qui descendait dans le bras et le dos et depuis que je me suis fait arracher une dent de sagesse plus rien. Pour le reflux aussi est-ce qu'on t'a expliqué les aliments à éviter, dormir surélevé ...
04-01-2016 10:17
Joshua 0 Joshua
-Jean-
N'étant pas medecin je ne saurais quoi dire de plus que ce qu'ils t'ont dit, les reflux gastrique peuvent généré des douleurs au niveau du pancréas et de là irradier dans le dos et la poitrine, dans le cas de ma PCH c'est ce qu'il se passe, mai si ils ne voient pas d'autres problèmes que le reflux gastrique et élimine la pancréatite (les calcifications du pancréas, un caillo dans la queue du pancréas qui boucherait l'évacuation de l'enzime pancréatique (ce qui fût mon cas et à permit de découvrir une grosse inflamation du pancréas) ils devraient peut-être chercher d'autres causes pour les douleurs que tu ressens.
04-01-2016 02:48

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Les informations sur la pancréatite peuvent intéresser vos ami(e)s

Partagez le site pour qu'eux aussi puissent en prendre connaissance