Cellulite

Les informations sur la pancréatite peuvent intéresser vos ami(e)s

Partagez le site pour qu'eux aussi puissent en profiter !

(80 votes, moyenne 3.76 sur 5)
PANCREATITE - Définition, Symptômes, Causes, Auto-Immune, Diabète. Génétique, Idiopathique, Régime. Infectieuse, Kyste, Lipase, Médicaments, Nécrosante, origine, Sévère. Pancréatite aiguë, chronique, risques, Diagnostic, traitement, prévention - FORUM 3.76 sur 50 basé sur 80 votants.


PANCREATITE

Causes, Auto-Immune, Diabète, Génétique, Idiopathique, Régime
Infectieuse, Kyste, Lipase, Médicaments, Nécrosante, origine, Sévère

 

 

Définition d'une pancréatite

Le pancréas est une glande volumineuse située derrière l'estomac et le duodénum (la première partie de l'intestin grêle). Le pancréas a deux fonctions principales :

  • Le pancréas sécrète de puissantes enzymes digestives dans l'intestin grêle afin de faciliter la digestion des glucides, des protéines et des graisses
  • Le pancréas libère des hormones telles que l'insuline et le glucagon dans la circulation sanguine. Ces hormones sont impliquées dans le métabolisme du glucose dans le sang, réglementant la manière dont le corps stocke et utilise les aliments en énergie

La pancréatite est une inflammation du pancréas. L’atteinte pancréatique survient lorsque les enzymes digestives sont activées avant d'être sécrétées dans le duodénum et où le pancréas commence à être attaqué.

Il existe deux formes de pancréatite :

  • La pancréatite aiguë et
  • La pancréatite chronique

La pancréatite aiguë

La pancréatite aiguë est une inflammation soudaine qui se produit sur une courte période.

Dans la majorité des cas, la pancréatite aiguë est causée par des calculs biliaires ou par une consommation excessive d'alcool. Certains médicaments, des infections, des traumatismes, des troubles métaboliques ainsi qu’une chirurgie peuvent également être des causes de pancréatite. Dans environ 10 % à 15 % des cas de pancréatite aiguë, la cause est souvent inconnue !

La gravité de la pancréatite aiguë peut varier d’une légère gêne abdominale à une grave maladie potentiellement mortelle. Cependant, la majorité des personnes souffrant de pancréatite aiguë (plus de 80 %) se rétablissent complètement après avoir reçu le traitement approprié.

Dans les cas très graves, la pancréatite aiguë peut entraîner des saignements dans le pancréas, des lésions tissulaires graves, une infection ainsi qu’une formation de kystes. La pancréatite sévère peut également créer des affections qui peuvent nuire à d'autres organes vitaux tels que le cœur, les poumons ou les reins.

La pancréatite chronique

La pancréatite chronique survient le plus souvent après une période de pancréatite aiguë. Elle peut être le résultat d’une inflammation pancréatique en cours.

Dans environ 45 % des cas, la pancréatite chronique est causée par la consommation prolongée d'alcool. Les calculs biliaires, les troubles héréditaires du pancréas, la fibrose kystique, un taux de triglycérides élevé ainsi que certains médicaments peuvent également être des causes d’une pancréatite chronique. Les dommages causés par la consommation excessive d'alcool au niveau du pancréas peuvent ne pas présenter de symptômes pendant de nombreuses années, puis après la personne peut soudainement développer des symptômes de pancréatite sévère, y compris une douleur intense et une perte de la fonction pancréatique, résultant des anomalies digestives de sucre dans le sang.

 

Symptômes d'une pancréatite

Symptômes d'une pancréatite aiguë

  • Des douleurs abdominales dans le dos. Les patients peuvent ressentir une «sensation ennuyeuse» qui peut être aggravée par la consommation, notamment, d’aliments riches en matières grasses.
  • Un abdomen enflé et douloureux
  • Des nausées et des vomissements
  • De la fièvre
  • Une augmentation du rythme cardiaque

Symptômes d'une pancréatite chronique

Les symptômes de la pancréatite chronique sont similaires à ceux de la pancréatite aiguë.

Les patients éprouvent fréquemment une douleur constante dans l'abdomen supérieur et irradiant le dos. Chez certains patients, la douleur peut être invalidante. D'autres symptômes peuvent inclure la perte de poids causée par une faible absorption (malabsorption) des aliments. Cette malabsorption se produit lorsque la glande ne sécrète pas assez d’enzymes pour digérer normalement les aliments. En outre, le diabète peut survenir si les cellules productrices d'insuline du pancréas sont endommagées.

Causes d'une pancréatite

Dans la majorité des cas, la pancréatite aiguë est causée par des calculs biliaires et une consommation excessive d'alcool. Certains médicaments, les lipides (triglycérides), les infections, les troubles chirurgicaux ou encore un traumatisme de l'abdomen peuvent également être des causes de pancréatite aiguë. Dans environ 10 % à 15 % des cas de pancréatite, la cause est inconnue.

Dans la plupart des cas de pancréatite chronique, la maladie est souvent causée par une consommation prolongée d'alcool, entraînant des dommages et des calcifications au niveau du pancréas. Dans d'autres cas, la pancréatite chronique peut avoir une cause héréditaire ou peut être causée par des calculs biliaires, un lupus ou un taux de triglycérides élevé. Dans environ 25 % des cas, la cause de la pancréatite chronique est inconnue.

Facteurs de risque d'une pancréatite

Une pancréatite peut atteindre n'importe qui, mais elle est plus fréquente chez les personnes ayant certains facteurs de risque.

Les facteurs de risque de la pancréatite aiguë sont les suivants :

  • La lithiase biliaire
  • Une consommation excessive d'alcool

La pancréatite aiguë peut être le premier signe d’une lithiase biliaire. Le lien entre les calculs biliaires et une pancréatite aiguë est une union anatomique de canaux qui drainent la vésicule biliaire et le pancréas appelée « ampoule de Vater », également appelée « papille duodénale majeure ». Le passage de calculs biliaires dans la vésicule biliaire peut se bloquer à l'ampoule, ce qui provoque une obstruction du canal pancréatique, déclenchant une pancréatite aiguë.

Les facteurs de risque de la pancréatite chronique sont les suivants :

  • La consommation prolongée d'alcool
  • Certaines maladies héréditaires telles que la fibrose kystique
  • Les calculs biliaires
  • Des affections telles qu’un taux de triglycérides élevé et un lupus

Les personnes atteintes de pancréatite chronique sont généralement des hommes âgés de 30 à 45 ans, mais cela peut aussi survenir chez les femmes.

 

 

Diagnostic d'une pancréatite

La pancréatite est suspectée notamment quand une personne signale des symptômes de pancréatite et révèle également des facteurs de risque tels qu’une consommation excessive d'alcool ou une lithiase biliaire.

Pour confirmer une pancréatite aiguë, le médecin mesure le niveau des deux enzymes digestives dans le sang, l'amylase et la lipase. Des niveaux élevés de ces deux enzymes suggèrent fortement une pancréatite aiguë.

Diagnostiquer une pancréatite peut être difficile, mais le diagnostic peut être aidé par un certain nombre de techniques telles que des tests de la fonction pancréatique ou une imagerie radiographique du pancréas. Dans les stades plus avancés de la maladie, lorsque la malabsorption ou le diabète est présent, les analyses de sang, d'urine et de selles confirmeront la progression.

Le diagnostic d'une pancréatite comprend :

  • Des tests de la fonction pancréatique, visant à déterminer si le pancréas produit les niveaux appropriés d'enzymes digestives.
  • Des tests de tolérance au glucose pour mesurer les dommages au niveau des cellules du pancréas qui fabriquent l'insuline.
  • Des tests d’ultrasons qui peuvent produire des images du pancréas de telle sorte que les anomalies puissent être détectées.
  • La TDM (tomodensitométrie) qui peut également produire des images du pancréas de telle sorte que les anomalies puissent être détectées.
  • La CPRE (cholangiographie pancréatique rétrograde endoscopique) visant à observer le pancréas et les voies biliaires en utilisant les rayons X.
  • L’écho-endoscopie (EUS) et la biopsie, un examen dans lequel une aiguille fine est insérée dans une anomalie localisée dans le pancréas afin de prélever un petit échantillon de tissu pour l’étudier.

Traitement d'une pancréatite

Traitement d'une pancréatite aiguë

Les personnes atteintes de pancréatite aiguë sont principalement traitées à l'hôpital avec des liquides intraveineux et des médicaments contre la douleur.

Dans 20 % des cas de pancréatite, la maladie peut s’avérer sévère et les patients peuvent avoir besoin d'être admis dans une unité de soins intensifs. Aux soins intensifs, le patient est surveillé de près, car la pancréatite peut causer des dommages au cœur, aux poumons ou aux reins. Des cas de pancréatite sévère peuvent entraîner la mort du tissu pancréatique (nécrose pancréatique). Dans ces situations, on a recours à la chirurgie afin d'enlever le tissu endommagé si une infection secondaire se développe.

Une crise aiguë de pancréatite ne dure généralement que quelques jours, sauf si elle est compliquée par une nécrose ou un fluide à l'intérieur ou autour de la glande. Une crise aiguë de pancréatite causée par des calculs biliaires peut nécessiter l'ablation de la vésicule biliaire ou une chirurgie endoscopique des voies biliaires. Après que les calculs biliaires sont éliminés et l’inflammation diminuée, le pancréas revient à la normale.

La chirurgie du pancréas ou de la vésicule biliaire peut parfois être effectuée par laparoscopie, appelée également chirurgie mini-invasive. Pendant la chirurgie laparoscopique, de petites incisions (habituellement entre 5 à 10 millimètres) sont faites dans l'abdomen. Le laparoscope et les autres instruments chirurgicaux sont insérés à travers ces incisions. Le chirurgien est guidé par le laparoscope, qui transmet des images des organes internes sur un moniteur. La chirurgie laparoscopique est très avantageuse car les incisions sont plus petites, les risques d'infection sont moindres et moins il y de douleurs et de cicatrices, plus la récupération est rapide.

 

Traitement d'une pancréatite chronique

La pancréatite chronique peut être un peu difficile à traiter.

Les médecins essaieront de soulager la douleur du patient et tenteront d’améliorer les problèmes nutritionnels et métaboliques qui résultent de la perte de la fonction pancréatique. Ils prescrivent généralement des enzymes pancréatiques ou de l'insuline, si ces substances ne sont pas sécrétées ou libérées par le pancréas. Des comprimés d'enzymes pancréatiques sont habituellement prescrits pour être pris avec les repas afin de faciliter l'absorption des nutriments. Un régime alimentaire faible en matière grasse peut également être utile.

La chirurgie peut aider à soulager les douleurs abdominales, à rétablir le drainage des sécrétions pancréatiques, à traiter la pancréatite chronique causée par l'obstruction du canal pancréatique ou à réduire la fréquence des crises.

Les patients doivent cesser de boire des boissons alcoolisées. Ils doivent également suivre les recommandations de leur médecin et de leurs diététicien et doivent prendre les médicaments appropriés afin d'avoir de moins en moins de crises graves de pancréatite.

Prévention d'une pancréatite

Si la majeure partie des cas de pancréatite est causée par l'abus d'alcool, la prévention par une consommation raisonnable d'alcool et même aucune consommation, est requise. Si l'abus d'alcool est un problème, parlez-en à votre médecin pour une consultation vers un centre de traitement de l'alcoolisme. En outre, vous pouvez bénéficier d'un groupe de soutien comme les Alcooliques Anonymes.

 

 

Les informations données sur ce site ne sauraient engager l’auteur et ne sont données qu’à titre informatif. Aussi, consultez un professionnel de la santé pour toute question concernant la pancréatite.

 

Forum et témoignages

Votre expérience sur la pancréatite peut être intéressante pour les autres. Pensez-y !

Nous vous proposons de laisser vos commentaires dans le forum ci-dessous.

Cette page vous a interessé ? Vous pouvez la partager grâce aux boutons ci-dessous.

 

Commentaires  

 
0 #46 caroline 21-04-2014 12:52
Bonjour, j ai perdu mon pere il y a 2 mois d une pancreatite. Il venait d avoir 57 ans.Il ne buvait pas du tout d alcool. Ne prenez pas ces douleurs a la légère. Papa a ressenti une enorme douleur dans le dos et une envie d aller aux wc (diarhees). 2h apres cette crise, son coeur s est arrêté...
Citer
 
 
0 #45 Lamo2 10-04-2014 12:56
Bonjour, j'ai depuis environ 8 mois des douleurs au niveau de l'hypochondre gauche, au niveau des premieres côtes a gauche. Et depuis un peut moins (5 mois) des douleurs au même niveau dans le dos.
J'ai de plus beaucoup de gaz, selles molles et de gargouillis dans la partie gauche du ventre (qui commence la ou j'ai mal, et qui descend).
Ces symptomes ne sont pas très dérangeants.
Mais depuis environ une semaine ils se sont intensifier légèrement (restant très suportable) et je ne sais pas si cela peut avoir un rapport, mais depuis plusieurs jours aussi, je suis très mal par moment dans la journée, je resent des malaises, je transpire, j'ai l'impression que je vais m'évanouir... (ça n'est pas arriver).
Est-ce que ces symptomes peuvent correspondrent a une pancréatite?
(Je précise que je suis un homme, j'ai 22 ans)

Merci a+ :)
Citer
 
 
0 #44 belhadi 04-04-2014 12:00
Bonjour
Je suis ouvert a toute question de pancreatite j en n ai fait 3 sur 1 an
N esiter pas a me poser des question si sa peu vous aider
Merci
Citer
 
 
0 #43 belhadi 04-04-2014 11:57
Bonjour
J ai fait 3 crise de pancreatite si vous voulais avoir des question a vos reponses je peut etre vous aider n eciter pas a me poser des questions
Si sa peu vous aider
Merci
Citer
 
 
+1 #42 sejourne 15-03-2014 08:02
bonjour,
je voudrais avoir des infos concernant le lien entre une pancreatite aigue et une maladie auto immune comme le lupus erythemateux dissemine et savoir si la morphine peut interagir pour le declenchement d une pancreatit aigue quand la personne est tres faible ( anemie) et ayant un lupus.
merci pour vos reponses
Citer
 
 
0 #41 Sandrine 11-03-2014 10:13
Citation en provenance du commentaire précédent de Anne-françoise:
bonjour,je voudrai savoir si l on a deja fait 2 pancréatites et que l on continue fortement a boire quels sont les risques d en refaire 1 et est-ce grave?les symptomes sont transpiration forte et tremblements qd on ne boit pas et gonflement du ventre.merci pour votre réponse

Bonjour Anne Françoise,
Je fais des PA sévères malgré une vie sans alcool, tabac et régime strict. A mon avis sans vouloir te faire peur, et sans te paraître dure, les douleurs que tu ressens dues au manque d'alcool ne sont RIEN à ce qui t'attend si le pancréas se fâche... Et OUI Ça peut être très grave voire fatal. Fais toi soigner pour l'alcool ca sera beaucoup plus simple. Fais un tour dans les services de pancréatologie et tu comprendras....
bon courage à toi et surtout ne baisse pas les bras
Citer
 
 
+1 #40 Sandrine 11-03-2014 09:01
Bonjour Nena,
Comme toi je souffre de PA depuis 14 ans, malformation congénitale canalaire entre le wirsung et le cholédoque qui a été décelée également à Beaujon. Une DPC était envisagée mais heureusement abandonnée :cry: J'ai opté pour une hygiène de vie presque irréprochable... Mais j'ai tout de même environ deux crises à l' année qui nécessite une hospitalisation mais les les douleurs ne durent pas. Qui te suit à Beaujon?? Ta dernière crise était-elle sévère avec nécrose ou pas, il faut laisser du temps car cet organe comme tu le sais est très délicat.. Une bonne alimentation et surtout prends le temps de te reposer c'est très important. Moi je suis passée à mi-temps depuis ma dernière crise (09 2013) et pour le moment calme plat côté digestion, espérons que ça dure :-)
Bon courage à tous car c'est une pathologie traumatisante pour celui qui en souffre mais également pour l'entourage !
Citer
 
 
+3 #39 Nena 22-02-2014 09:26
Bonjour,
Je viens de voir ce forum. Je souffre de PA depuis 7 ans maintenant et en décembre dernier (hôpital Beaujon) il m'ont enfin diagnostiquer 2 malformations congénitales a priori rares : pancréas divisum + pancréas annulaire. Bref les 2 à la fois j'ai TROP de chances :o
Bien sur j'ai été hospitalisé pleins de fois et eu même une sonde gastrique sur 6 semaines. Mes douleurs disparaissaient au bout de 3 jours mais la mes crises deviennent de plus en plus fréquentes et la dernière que j'ai toujours dure depuis 21 jours :cry: Après la crise aigu bien connus de tous se sont installées des douleurs sourdes constantes (pas 24h/24 mais 7J/7) au point de m'empêcher de dormir. A priori ca c'est les symptômes de la pancréatite Chronique. J'aimerais échanger avec des personnes atteinte de PC pour savoir si vous soufrez aussi longtemps dans la durée et quand ca s'arête surtout. Merci et Bon Courage à Tous
Citer
 
 
+1 #38 Bebitte 18-02-2014 01:29
Citation en provenance du commentaire précédent de aurore:
Citation en provenance du commentaire précédent de milka:
Bonjour à toutes et à tous,
Etudiante en 3ème année d'études infirmières, j'aimerais savoir si plusieurs personnes atteintes de pancréatite aiguë seraient susceptibles de répondre à quelques questions (le tout anonymement bien sûr) pour mon travail de fin d'études portant sur le non-respect de la prescription de diète.
D'avance merci!!

pas de probleme

Citation en provenance du commentaire précédent de mamy:
ma petite fille a 15ans .En juin dernier occlusion intestinale ,opération ablation de 40 cm du colon. 15 jours plus tard nouvelle occlusion à l'intestin grele cette fois nouvelle opération (bride).Mardi dernier à nouveau grosses douleurs,hospit alisation nouvelle occlusion. Sonde gastrique durant 5 jours pour libérer l'intestin grele. Analyse de sang qui a permis de déceler une pancréatite (groupe 2)nous avons eu connaissance de celà hier sommes inquiets et dans le flou total. quelqu'un peut il nous éclairer ? merci

:sigh:
Citer
 
 
+1 #37 aurore 10-02-2014 20:09
Citation en provenance du commentaire précédent de milka:
Bonjour à toutes et à tous,
Etudiante en 3ème année d'études infirmières, j'aimerais savoir si plusieurs personnes atteintes de pancréatite aiguë seraient susceptibles de répondre à quelques questions (le tout anonymement bien sûr) pour mon travail de fin d'études portant sur le non-respect de la prescription de diète.
D'avance merci!!

pas de probleme
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir